Skärmklipp 2020-03-27 14.38.12

Letter from Academy of Lyon, France

I am currently a teacher in STI2D (Science and Technology of Industry and Sustainable Development) at the Academy of Lyon in France. For 10 years now, my pedagogy has essentially remained on the project approach. Students are immersed throughout their schooling in this pedagogy and are confronted with concrete problems which they must methodically respond to.

All this pedagogy obliges me to understand the evolution of planning and project management methods in particular and to appropriate an IT tool linked to agile methodologies in order to best use them with the students. For this reason I have been working since this year with a tool called Dreamler and which allows me to do visual management in all Agility within a real social network of project.

It seems obvious that the world of work is evolving and with it the methods of project management. The STI2D sector based on the project approach must therefore prepare young people for this change. It seems obvious to me that Dreamler follows this evolution and allows to tend towards:

  • A replacement for a hierarchical and top-down teaching towards more horizontal structures.
  • Flexible hours at the expense of fixed hours.
  • A job, within the much more connected high school, using more information shared using Cloud technologies.
  • The relegation of Email, which was not so long ago that the first form of communication, in the background to share information. Students mainly use notification-based tools and are fond of the immediacy and stealth of tools like Snap and Instagram for example.
  • Relocation of class work to places allowing co-working and totally disconnected from classrooms, …

Dreamler certainly allows me to keep the students under educational tension and thus support a real dynamic within my projects. Students fully adhere to this way of doing things, in particular thanks to the application (push notifications) provided with the platform (map) accessible via the web. In addition Dreamler is a great tool allowing me to fully immerse students in collaborative work but also to check that each one is progressing in the individual tasks assigned to him.

The interface for creating your own vision of the project, is designed in a very intuitive way and allows to bring alive and dynamic all the exchanges within the project.

The confinement imposed by the Coronavirus and the ministerial directives of “pedagogical continuity” have allowed me to experience Dreamler in distance education for 15 days now. Thanks to this tool, I have been able to maintain a strong bond with my students, while continuing to advance in the contribution of knowledge that I wanted to achieve.

//Fabien Tora

 

Je suis actuellement enseignant en STI2D (Science et Technique de l’Industrie et du Développement Durable) dans l’académie de Lyon en France. Depuis maintenant 10 ans ma pédagogie repose essentiellement sur la démarche de projet. Les élèves sont immergés durant toute leur scolarité dans cette pédagogie et sont confrontés à des problématiques concrètes auxquelles ils doivent répondre avec méthode.

Toute cette pédagogie m’oblige à notamment comprendre l’évolution des modalités de planification et de gestion des projets et à m’approprier un outil informatique en lien avec des méthodologies agiles pour les utiliser au mieux avec les élèves. Pour cette raison je travaille depuis cette année avec un outil qui s’appelle Dreamler et qui me permet de faire du management visuel en toute Agilité à l’intérieur d’un véritable réseau social de projet.

Il semble évident que le monde du travail évolue et avec lui les méthodes de gestion de projet. La filière STI2D fondée sur la démarche de projet se doit donc de préparer les jeunes à ce changement. Il me semble évident que Dreamler suit cette évolution et permet de tendre vers :

  • Un remplacement d’un enseignement hiérarchique et descendant vers des structures plus horizontales.
  • Des horaires variables au détriment des horaires fixes.
  • Un travail, au sein du lycée beaucoup plus connectée, utilisant plus d’informations partagées à l’aide des technologies du Cloud.
  • La relégation de l’Email, qui était il n’y a pas si longtemps que ça la première forme de communication, au second plan pour partager de l’information. Les élèves utilisent principalement des outils à base de notifications et sont friands de l’instantanéité et de la furtivité d’outils comme Snap et Instagram par exemple.
  • Une délocalisation du travail en classe vers des lieux permettant du Co-working et totalement déconnectée des salles de cours.

 

Dreamler me permet de manière certaine de garder sous tension pédagogique les élèves et ainsi de soutenir une véritable dynamique à l’intérieur de mes projets. Les élèves adhèrent totalement à cette façon de faire notamment grâce à l’application (notifications push) fournie avec la plateforme (la map) accessible via le web. De plus Dreamler est un outil formidable me permettant d’immerger complètement les élèves dans le travail collaboratif mais également de vérifier que chacun avance dans les tâches individuelles qui lui sont alloués.

L’interface de création de sa propre vision du projet, est conçue de manière très intuitive et permet de rendre vivant et dynamique l’ensemble des échanges à l’intérieur du projet.

Le confinement imposé par le Coronavirus et les directives ministérielles de ‘’continuité pédagogique’’ m’ont permis d’éprouver Dreamler dans un enseignement à distance depuis maintenant 15 jours. J’ai pu grâce à cet outil maintenir un lien fort avec mes élèves, tout en continuant à avancer dans l’apport de connaissances que je souhaitais réaliser.

//Fabien Tora

0 485